Présentation du réseau Ramau

Thérèse Evette

p. 22-24

References

Bibliographical reference

Thérèse Evette, « Présentation du réseau Ramau », Cahiers RAMAU, 1 | 2000, 22-24.

Electronic reference

Thérèse Evette, « Présentation du réseau Ramau », Cahiers RAMAU [Online], 1 | 2000, Online since 07 November 2021, connection on 30 May 2024. URL : https://cahiers-ramau.edinum.org/563

Je vous remercie de vos interventions, qui témoignent déjà de cette collaboration interdisciplinaire et institutionnelle. Je dirai juste quelques mots du programme et des objectifs de ces rencontres en rappelant que, comme cela a déjà été évoqué, le réseau Ramau se situe à la croisée de nombreux domaines de recherche et d’intervention. Il s’intéresse à l’ensemble du processus de planification, conception, production et gestion de l’espace. Disant cela, on voit bien que le registre et l’éventail sont si larges que cela pourrait paraître une folie que de fixer un tel domaine au travail, à l’échange, à la réflexion. Cependant, nous savons que la réponse aux problèmes contemporains de la ville en termes de résultats, de produits, de qualité de vie, de sécurité et de qualité architecturale exigent de dépasser ce qu’Olivier Piron nommait les coupures, les frontières disciplinaires comme les frontières d’intervention ou des secteurs d’intervention.

C’est pourquoi, pour aborder ce si vaste domaine, nous proposons un point de vue qui précisément pose la question des articulations, des recouvrements, des coordinations entre les différents savoirs et les différentes actions qui sont mobilisés dans ces processus de conception et de production architecturale et urbaine. C’est donc à partir de questionne­ments sur la globalité de ces processus, sur la globalité de leurs enjeux politiques, économiques, sociaux et culturels, sur leurs résultats, que nous proposons d’aborder l’évolution des métiers et activités de l’architecture et de l’urbanisme.

Le réseau Ramau est d’abord un lieu d’échanges entre chercheurs et entre chercheurs et professionnels pour faire progresser la réflexion sur ces questions ; c’est la première finalité de ce réseau et l’objectif de ces rencontres. Proposer un lieu d’échanges et de débats, interdisciplinaires et interprofessionnels. Les rencontres Ramau proposeront donc des rendez-vous réguliers pour que se développent ces échanges, au niveau national et au niveau international, notamment en Europe. Je salue la présence parmi nous de deux chercheurs britanniques ; d’autres chercheurs du Danemark et d’Allemagne n’ont pu venir à ces rencontres mais sont déjà parties prenantes du réseau Ramau.

Pour faire progresser la réflexion, il faut lui donner un caractère cumulatif, et c’est la seconde finalité du réseau. Cela consiste d’une part à capitaliser les acquis, les connaissances, les savoirs produits par les chercheurs et les professionnels et, d’autre part, à développer sur cette base des pistes nouvelles de recherche. Tels sont les objectifs de ces rencontres : d’une part établir un état des savoirs, en commençant par des thèmes qui sont apparus pertinents à la fois aux chercheurs et aux professionnels qui se sont réunis en décembre dernier pour créer ce réseau. Le premier de ces thèmes est l’évolution de la maîtrise d’œuvre à l’échelle européenne, le second est l’évolution des compétences et de leurs coordinations dans les domaines de l’architecture, de l’ingénierie et de l’urbanisme. D’autre part, il s’agit de définir de nouvelles orientations de recherche à partir de ces acquis. Ces deux thèmes principaux de ces rencontres seront traités dans les ateliers de demain après-midi, mais un troisième thème sera introduit par l’intervention de Nicole May, celui de la notion de services dans les secteurs d’activité qui nous intéressent.

Faire progresser la réflexion, c’est aussi l’ouvrir à un public plus large, à des publics devrait-on dire, puisqu’il s’agit de tous ceux qui, à un titre ou à un autre, dans les différents secteurs scientifiques, administratifs et professionnels, participent des études et des interventions sur la conception, la production architecturale et urbaine, de l’ensemble de la chaîne de la planification à la gestion et l’usage. Il s’agit donc d’organiser la diffusion des connaissances et des informations sous des modalités et formats adaptés aux différents publics concernés, et c’est là la troisième finalité du réseau. La création d’un centre de ressources, dont le support principal est un site Internet, répond à cet objectif. Comment développer ce centre de ressources, comment en faire un instrument d’information et d’échange performant selon les demandes et les besoins des différents publics qu’il concerne ? Nous vous proposons de répondre ensemble à cette question et de le faire à partir du germe de ce centre de ressources que constitue le site Internet Ramau, créé ces derniers mois et qui vous sera présenté cet après‑midi.

Pour résumer, l’ambition du réseau Ramau est d’offrir un lieu d’échange, de coopération, de débat entre les milieux scientifiques et professionnels, de façon à élaborer conjointement des programmes de recherche pertinents à la fois du point de vue scientifique et du point de vue social, de telle sorte que leurs résultats soient rendus disponibles, c’est-à-dire mis en forme de façon telle qu’ils puissent atteindre les publics d’intervenants qui agissent dans ces secteurs. L’enjeu de ces rencontres est de définir des moyens adaptés pour développer ce lieu d’échanges et de débats. L’expérience du réseau Socio-économie de l’habitat, qui met en œuvre une telle coopération entre milieux scientifiques, administratifs et industriels, pourra nous éclairer dans le choix des moyens et des manières de procéder.

Nous sommes sûrs que l’ensemble de vos contributions, lors de ces deux journées, permettra d’avancer de façon très pragmatique dans le choix des moyens et des méthodes pour développer cet outil collectif que souhaite devenir le réseau Ramau, et nous vous remercions d’avance de vos contributions. Le temps est venu d’entrer dans le travail sur les thèmes qui seront donc, pour ce matin, les organisations de la conception et de la maîtrise d’œuvre en Europe.